logo

FAQ

Foire Aux Questions

 

Cet espace vous permet de retrouver les questions les plus fréquemment posées à notre équipe. Si vous avez une interrogation ou une question à laquelle nous ne répondons pas correctement, n’hésitez pas à nous contacter.

Une question avant de souscrire

Comment savoir si mon domicile est concerné ou non par un projet très haut débit ?

Afin de déterminer si vous êtes concerné par un projet très haut débit vous pouvez :

 

  • vérifier si vous êtes situé sur une zone d’initiative publique (la zone privée comprend Annoix, Arçay, Berry-Bouy, Bourges, La Chapelle-Saint-Ursin, Le Subdray, Marmagne, Morthomiers, Plaimpied-Givaudins, Saint-Doulchard, Saint-Germain-du-Puy, Saint-Just, Saint-Michel-de-Volangis, Trouy et Vierzon),
  • vérifier si votre Communauté de communes est adhérente,
  • appeler votre Communauté de communes afin d’obtenir le planning,
  • contacter Berry Numérique.

Comment suivre le déploiement du très haut débit ?

Afin de connaître l’état d’avancement du déploiement de la fibre optique et les débits disponibles, vous pouvez consulter la carte mise à disposition par la Mission France THD : http://observatoire.francethd.fr.

 

Vous pouvez également tester votre éligibilité ici.

En tant que professionnel, puis-je bénéficier du dispositif atout18 ?

Au même titre que des offres grand public, des offres professionnelles sont disponibles sur le réseau radio relevant du dispositif atout18. L’accès à Internet se fait par le biais de la technologie Wifimax. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site Internet www.atout18.fr ou contacter sa hotline dédiée au 02 48 27 80 77.

J’ai une question sur atout18, à qui dois-je m’adresser ?

Le projet atout18, initialement mis en œuvre par le Conseil départemental du Cher, est aujourd’hui porté par Berry Numérique. Pour toute question, vous pouvez nous appeler au 02 48 27 80 77 ou consulter le site Internet www.atout18.fr.

La fibre optique c’est quoi ?

Tube en verre plus fin qu’un cheveu, une fibre optique permet de transporter des données par le biais d’un signal lumineux avec une quasi absence d’altération par la distance. Les débits fournis dans le cadre d’un réseau FTTH peuvent donc être identiques sur l’ensemble du territoire. Il s’agit du réseau de demain avec des offres commerciales allant de 100 Mbits/s à 1 Gbits/s.

Pourquoi avoir créé un Syndicat mixte ouvert ?

Afin de mutualiser l’action des divers acteurs publics participant à l’aménagement numérique sur le territoire du Cher, les élus ont délégué leurs compétences à Berry Numérique.

 

La création d’une seule structure présente plusieurs avantages tels que la mutualisation des coûts de fonctionnement et la mise en place d’une gouvernance partagée sur un projet très important pour les territoires. Cela permet également la constitution d’un acteur public de taille plus importante pouvant négocier de meilleurs contrats avec les prestataires privés.

Qu’est-ce qu’un Syndicat mixte ouvert ?

Le syndicat mixte est un établissement public qui permet d’assurer la coopération entre plusieurs collectivités territoriales (Département, Région ou leurs groupements ou Établissements Publics de Coopération Intercommunale) afin de gérer un service public ou une activité d’intérêt général.

 

Il est régi par les articles L.5721-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales.

 

Berry Numérique est l’appellation donnée au Syndicat Mixte Ouvert chargé de l’aménagement numérique sur le territoire du Cher.

Qu’est-ce que l’ADSL ?

L’ADSL (« Asymmetric Digital Subscriber Line ») est une technologie permettant d’accéder à Internet par le réseau téléphonique cuivré. Pour se faire, il est utilisé une partie de fréquence haute, différenciée de la partie basse qui sert à téléphoner. Afin de séparer les flux et éviter des perturbations lors de conversations téléphoniques, un filtre ADSL est utilisé.

Qu’est-ce que le très haut débit ?

La notion de « très haut débit » est relative dans la mesure où les technologies évoluent. Néanmoins, conformément à la réglementation européenne, le très haut débit est défini par le Plan France Très Haut Débit comme celui supérieur à 30 Mbits/s.

 

A noter, dans le cadre de l’agenda européen, l’objectif de 1 Gbit/s de débit pour tous les foyers a été défini pour 2025.

Qu’est-ce que le VDSL ?

Il s’agit d’une technologie utilisant le réseau téléphonique en cuivre, améliorant le débit de l’ADSL afin d’atteindre 50 Mbits/s, sur des courtes distances d’environ 1 km. Par conséquent, seuls les locaux situés à moins de 1 km d’un central téléphonique peuvent en bénéficier.

Quel est l’intérêt d’un passage de l’ADSL à la fibre optique pour un professionnel ?

La fibre optique propose des avantages pratiques plus importants que l’ADSL. Elle apporte notamment :

 

• une vitesse de transport des informations supérieure à l’ADSL avec un débit à partir de 100 Mbits/s,

 

• une symétrie des débits montants et descendants afin de recevoir et d’émettre les informations avec une vitesse équivalente,

 

• une latence très faible permettant d’obtenir un temps de réponse quasi instantané lors de l’utilisation d’applications métier externalisées,

 

• une meilleure qualité des informations avec une absence de perte de signal quelle que soit la distance,

 

• une meilleure fiabilité avec un faible taux de panne grâce à un réseau très récent,

 

• des débits évolutifs en fonction de vos besoins.

 

Ainsi, les informations émises par votre entreprise ou votre société transitent beaucoup plus rapidement aussi bien en réception qu’en émission, vos communications par visioconférence sont plus fluides et stables, vos applications métier répondent plus rapidement, etc.

Quels sont les usages liés à la fibre optique ?

En raison de la vitesse de transit des informations, le très haut débit permet notamment :

 

  • le maintien à domicile : dans un contexte de vieillissement de la population, le THD est indispensable à la généralisation de solutions domotiques s’appuyant sur les objets connectés (télésurveillance, régulation de la température, gestion de maladies chroniques…) ;

 

  • la télémédecine : à travers le développement de services publics innovants (chirurgie assistée par ordinateurs, consultation et suivi médical à distance…) ;

 

  • le développement des entreprises : connexion fiable et puissante à moindre coût ;

 

  • l’éducation et la formation : cartable numérique, contenus pédagogiques en ligne, modules de formations à distance ;

 

  • l’accès à la culture et loisirs : favoriser l’accès à la culture (visites virtuelles) et au divertissement ;

 

  • l’usage simultané de pusieurs applications et écrans à l’intérieur d’un même foyer.
facebook twitter